Interview culinaire avec Sébastien Kardinal


Nous avons eu le plaisir de recevoir à déjeuner le mardi 4 août 2020, Sébastien Kardinal. Youtubeur et créateur de contenu unique en son genre accompagné par sa conjointe Laura, photographe culinaire. Ensemble, ils ont créés en 2007 VG-Zone. Le premier blog de survie vegane à Paris. Aujourd'hui ils se sont naturellement tournés vers Instagram, YouTube et également les livres, pour parler de véganisme. Cette interview était haute en couleurs…  Bonne lecture !



1) Sébastien, peux-tu te présenter ? Qui es-tu ? Quelles sont tes différentes activités ?


Je suis Sébastien Kardinal et je suis auteur culinaire et créateur de contenus notamment grâce à VG-zone. Site que j’ai créé avec Laura.

Aujourd’hui j’officie surtout sur YouTube et Instagram. Pourquoi je suis devenu végan ? Par logique. J’étais déjà végétarien depuis 86, ça date… Et j’ai commencé à me poser des questions. Puis j’ai rencontré Laura, qui était fraîchement végétalienne.

J’ai commencé à adapter mes recettes, ma manière de cuisiner pour elle. Et je me suis rendu compte qu’on pouvait se passer totalement de produits animaux pour cuisiner et s’alimenter.

J’ai trouvé ça passionnant et cela m’a rassuré. J’ai aussi eu une prise de conscience éthique par rapport aux animaux. Sur les matières par exemple.

J’ai toujours été contre la fourrure mais par contre je n’avais aucun soucis avec le cuir.

Ce qui n'est pas logique hein.

Puis, je me suis renseigné, je suis allé chercher les informations. Et de fil en aiguille j’ai fini par adopter complètement le mode de vie vegan.



2) Pourquoi as tu choisi youtube et les livres de cuisine pour parler de véganisme ?


Comme je le disais, en 2007 on avait créé VG-zone qui était le premier site francophone qui faisait de la critique de restaurants, des tests de produits végétalien, des recettes, des carnets d’adresse. On s’était surnommé “le guide de la survie végétalienne à Paris”. Tout ça en 2007 !

Aujourd’hui c’est aberrant de se dire qu’on survit en tant que végétalien à Paris. Au contraire, nous sommes relativement privilégiés par rapport au reste de la France. On a vraiment tout. C’est aussi pour ça qu’on a arrêté VG-Zone, le soucis n’était plus là. Parallèlement à ça, je me suis orienté sur YouTube parce qu’on a percuté (grâce à VG-zone), que les gens lisent plus. En revanche, ils consomment énormément de vidéos. Et changer de média, passer de l’écrit à la vidéo avait plus de sens. On touche plus de gens comme ça. Et puis, c’était un exercice qui me tentait depuis longtemps ! Il faut évoluer, avec les tendances, les technologies, avec la demande. Il faut être efficace. Si c’est pour écrire dans son coin et que personne ne lise, ça sert à rien.

YouTube permet une visibilité plus intéressante.


Les livres, bon là c’est autre chose. Car les gens à côté de ça, se sont remis à lire des livres de cuisine. Peut-être trop ! Il y en a tellement, je ne sais même pas comment ils s’y retrouvent !

Donc à l’époque, c’est grâce à ça aussi qu’on a réussi à passer du web, au papier, à l’ancienne, et ça légitime aussi le statut d’auteur… Car un auteur que sur internet, n’est pas forcément pris au sérieux.



3) Si tu avais un climatosceptique devant toi, que lui dirais-tu ?


Ouhla, alors là je ne suis pas très calé. Je ne connais pas les arguments des climatosceptiques donc je ne sais pas ce qui est “recevable” car on est face à une réalité qu’on ne peut nier.

Alors, vis à vis du véganisme. Ça a été prouvé scientifiquement à de nombreuses reprises, et ça date pas d’aujourd’hui. Depuis quasiment 2007 d’ailleurs.

Il y avait déjà eu des alertes comme quoi la production de viande est l’une des industries les plus polluantes sur terre. Ll’idée serait que les gens réduisent drastiquement leur consommation de viande et de produits animaux pour faire baisser le gaz à effet de serre etc. C’est toujours d’actualité, sauf qu’aujourd’hui c’est encore pire. Parce que les alertes qui ont été lancées il y a longtemps n’ont pas été entendues. Aujourd’hui ça commence seulement à rentrer.

Mais aujourd’hui, quelqu’un qui ne veut pas entendre que l’industrie de la viande est la plus polluante devant l’industrie automobile, contrairement à ce qu’on peut croire, c’est quelqu’un qui n’a aucune information fiable. 

C’est de la méconnaissance. Ça n’en fait pas un idiot, pas du tout. Ça en fait juste quelqu’un qui a juste de mauvaises informations.


Donc j’aurais tendance à l’inciter à se renseigner sur de sources fiables, à l’encourager à se renseigner auprès de sources réelles pour voir la réalité scientifique qui est établie.


4) Quel est ton plat vegan préféré ?


C’est un peu difficile à dire parce que mes goûts changent. Pas dans le temps car j’aime toujours plus ou moins les mêmes choses mais c’est plutôt selon les saisons en fait ! Qu’on soit en hiver ou en été je n’aurais pas envie des mêmes choses.

Pour répondre de manière très simpliste : un burger vegan, bien fait. C’est toujours une chose que j’apprécie et que je recherche. Mais c’est pas forcément unique.

Ça peut être aussi un bon plat de pâtes. Ou un bon risotto

Bon en même temps, avec un mauvais risotto, tu peux être dégouté du risotto !! C’est quand même dommage. Peu de gens le font bien alors je peux comprendre que certaines personnes n’apprécient pas.


Mais plus largement, moi j’aime la bouffe ! J’aime tout !


Et il y a des choses vers lesquelles je reviens souvent. D’ailleurs, au resto, je prends souvent un burger. Parce que pour moi, je peux évaluer une qualité de cuisine, de travail par rapport à ce que je connais parfaitement. C’est comme un indicateur pour moi.

Ou alors, une très bonne pizza… c’est génial aussi !


Bon toute façon tu sais bien, pour me faire plaisir il faut qu’il y ait du gluten à fond ! Moi je suis full-gluten, non stop. D'instinct, dès qu’il y a des trucs faits à partir de farine de blé, j’y vais quoi. C’est plus ça. Si tu me mets des carottes râpées avec du pain… Bon, je vais être un peu déçu ^^

Je suis attiré par ce qui est salé, épicé et bizarrement ce qui est riche en gluten.


Si tu étais un fruit ou un légume tu serais …?


Je mange pas de fruits en fait, donc déjà. On revient à l’instinct ! C’est un truc que je mange pas. Par contre j’aime les fruits quand ils sont déjà travaillés. Épluchés, découpés avec une petite sauce pourquoi pas, un peu d’alcool… Alors là je mange avec plaisir. Mais le fruit brut ça va pas m’intéresser.

Je suis un peu un précieux dans la cuisine hein. Manger un burger avec les mains pas de soucis mais alors le reste non merci ! S’il y a une mangue déjà découpées en petit dés, avec une fourchette ok. Mais sinon …

Des fraises brutes, j’y vais pas. Les oranges j’y vais pas. J’adore transformer les éléments, hydrater ou réhydrater. La cuisine moléculaire. Mais transformer une carotte ça m’intéresse pas de manger brut.

Mais si je devais répondre, ce serait mangue ou pomme de terre !



09 86 12 73 48

Sweetrawmance_symbol.png

suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram

83 rue Daguerre 75014 Paris, France

Copyright 2020 @ sweetrawmance