Comment réduire ses déchets à la plage ?

Vous saviez qu’un mégot de cigarette pollue 400 litres d’eau? Vous y penserez la prochaine fois que vous verrez un mégot sur la plage ou dans la rue. Vous le savez chez Sweet Rawmance, nous essayons de faire notre maximum chaque jour pour réduire nos déchets plastiques. Après vous avoir parlé de la limitation de déchets au restaurant, aujourd’hui on vous explique pourquoi, et aussi comment réduire vos déchets sur la plage ! Promis vous ne finirez pas par vivre dans une grotte à la fin.


Pourquoi réduire ses déchets plastique sur la plage ?


On vous en parlait déjà cet été, mais le problème du plastique est un véritable fléau pour l’environnement. Que ce soit sur la plage, au restaurant ou à la maison, il est important d’agir et de faire de véritables gestes citoyens en supprimant un maximum de plastique de son quotidien. Pourquoi ?

On va pas vous déprimer, mais histoire de se remettre dans le contexte et de comprendre l’ampleur du problème voici quelques chiffres :

  • 99% des animaux marins (oiseaux, mammifères etc.) auront ingéré du plastique d’ici 2050. Et avec un peu de chance, vous en aurez dans votre assiette au passage. Mais ça on en parle après ;

  • 100 000 animaux marins meurent chaque année après avoir ingéré du plastique ;

  • Ce chiffre s’élève à 1 millions pour les oiseaux.

Vous l’avez compris, chaque année le plastique tue.

En 2018, un cachalot a été retrouvé sur une plage en Indonésie, son estomac rempli de plastique. Ce qui a causé son décès. 

Cet article date d’il y a deux ans, mais ce n’est, hélas, pas un cas isolé.


Mais les animaux ne sont pas les seuls à ingérer du plastique. Nous ingérons environ 5 grammes de plastiques chaque semaine, l'équivalent d'une carte de crédit, selon une étude du WWF.

Ce qui fait environ 20 kilos durant notre vie.


Maintenant qu’on vous a sensibilisé, et plombé le moral au passage, on va essayer de vous redonner le moral et vous prouver qu’on peut faire quelque chose.


May the force be with you jeune padawan. C’est parti !

jkn

Comment réduire ses déchets à la plage ? 7 astuces


C'est parti, on rentre au cœur de la vague. (plage, vague... Vous l'avez ?)

On en a déjà parlé, on se répète un peu, pardon c'est l'âge, mais réduire ses déchets c'est important. Pour davantage d'astuces on se retrouve ici également.

Et comme on est sympa et que nous avons envie de vous aider encore plus à sauver notre bel environnement, on continue sur notre lancée !


1) La règle des 4R


  • Refuser. C’est vraiment la première étape. Cela signifie refuser ce qui ne nous est pas nécessaire. Que ce soit les prospectus, les pailles, les emballages à usage unique. Cela nous permet de... ;

  • Réduire. Elle est pas belle cette transition ? Si bien sûr vous détenez encore des objets, ce qui serait plutôt normal, vous pouvez néanmoins réduire les achats. Cela revient à bannir la surconsommation et n’acheter que ce dont vous avez besoin. Ou réparer ce que vous possédez déjà pour éviter de racheter ;

  • Réparer. Et oui, finalement cette règle des 4R est très logique à y regarder de plus près. Pas folle la guêpe. On doit vraiment vous expliquer le concept de réparation ?  ;

  • Recycler. Le dernier recours. Car comme vous le savez, le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ! Mais ce n'est pas toujours faisable, alors n'oubliez pas de recycler.

2) S'informer pour bien comprendre


Aujourd’hui le fléau plastique est très médiatisé. C’est bien me direz-vous. Mais, encore une fois, ce problème est détourné.

Vous le savez, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. (Décidément, on radote.)


Mais cette information, tout comme celle du recyclage, est mal relayée.

Recycler apparaît aujourd’hui comme la meilleure solution à cette hémorragie plastique. De fait, cela permet aux entreprises de continuer de produire encore et encore. Sans énoncer le problème de fond du recyclage.


Attardons-nous sur un exemple flagrant. Les bouteilles en plastique.

310 000 tonnes de plastiques sont produites en France chaque année. Aujourd’hui nous en recyclons seulement 58%.

Le reste est soit incinéré, ou enterré. Ou, au pire des cas, se retrouve dans nos océans. 

Selon une étude de 60 millions de consommateurs, si l’on englobe tous les déchets plastique, en plus des bouteilles, 26% des emballages plastiques sont aujourd’hui recyclés en France.


Ah oui et pour finir, le plastique, contrairement au verre, ne se recycle pas à l’infini. Au mieux, deux. Voire trois fois.


Pour une bonne alternative aux bouteilles en plastique préférez les gourdes. Nous en parlions dans cet article.


Bref, le plastique… vous connaissez la chanson.



3) Participer à des campagnes de ramassage


Action concrète et à faire soit sur les plages, ou mieux, dès le seuil de votre porte. Le plastique est partout. Et le ramasser vous permettra de vous rendre compte de l’ampleur des dégâts. Des quantités astronomiques que vous pouvez ramasser en seulement quelques minutes.

C'est effrayant, mais à la fin de cette action, vous aurez fait une bonne action. Et en plus c’est gratifiant.


Vous pouvez agir seul ou à l’aide d’une association qui intervient régulièrement pour faire ce genre d'événement.

Par exemple, à Paris, l’association SurfRider effectue des clean up très régulièrement.


4) Faire ses produits maison


Efficaces et pas chers, ce sont les produits maison qu’on préfère ! Bon, ça marche moins bien comme slogan mais vous avez compris le message.


Fabriquer ses produits maison fait parti de ces gestes que l’on croient insignifiants mais qui pourtant, pèsent leur pesant de cacahuètes dans la balance. Simple à faire, et ne nécessitant que peu de produits de base, vous aurez vite fait de gagner votre temps.

Et en plus d’être écologiques, vous épargnez votre santé.

Et oui, les produits d’entretiens ne font pas… bon ménage (elle était facile celle-là) avec votre santé.

Autant d’agents chimiques et de colorants à appliquer sur votre peau, ou à respirer dont vous pouvez vous débarrasser facilement.

Exemple très concret avec la vaisselle. Si vous n’êtes pas heureux parent d’un lave-vaisselle, vous pouvez très bien effectuer le lavage de vos ustensiles grâce à… du savon de Marseille ! Et oui, c’est bête comme chou mais les publicités ont réussi un pari fou en vous faisant croire que leurs produits bourrés d’agents chimiques étaient plus efficaces... Et bien sûr, il n'en est rien. Les produits ménagers sont dangereux pour la santé et l'environnement.


5) Emporter son doggy-bag


Les doggy-bag, c'est la vie.

En plus d’éviter des déchets plastique à usage unique, ça va vous permettre d’éviter le gaspillage alimentaire ! C’est pas beau ça ?



6) Ramassez autour de vous à la plage


On en a parlé un peu plus haut rapidement, mais imaginez un instant.

Vous êtes tranquillement installés sur votre serviette de plage. Ou au parc, ça marche aussi. Vous vous apprêtez à dîner ou à déjeuner. Vous avez passé un super moment, dans un endroit magnifique. Et là, c’est le drame. Votre regard vient de se poser sur un déchet un peu plus loin.

Un petit geste pour vous, mais grand pour l’environnement et les animaux : vous pouvez rassembler vos propres déchets, et ramasser ceux qui sont autour pour laisser l’endroit le plus propre possible...


Une bouteille en plastique met environ 450 ans à se dégrader. Plus le mégot, les 400 litres d’eau.

Croyez-nous, vous n’oublierez pas ces chiffres lors de vos prochaines sorties.

Mais attention tout de même avec le coronavirus. Si vous ramassez, n’oubliez pas de vous laver les mains rapidement après !


7) Sensibiliser


Maintenant que vous êtes un professionnel du zéro déchet, vous pouvez passer à l’étape supérieur. Vous avez tout un tas d’astuces, des chiffres clés. Vous pouvez désormais sensibiliser, avec bienveillance, votre entourage.

Avoir entendu et compris l’enjeu est déjà un pas énorme. Et sensibiliser autour de soi apporte une toute autre dimension.

L’effet domino !

Il est fort probable que si vous abordez le sujet sereinement et avec bienveillance, on vous écoute. Et vous verrez quand d’ici quelques mois, les personnes avec lesquelles vous avez abordez le sujet, auront elles-mêmes sensibiliser et ont changé les habitudes de beaucoup d’autres… Et ainsi de suite.

N’est-ce pas gratifiant ?



Avec cette série d’article sur le zéro déchet, nous espérons vous apprendre des choses et vous sensibiliser pour vous aider dans votre démarche. Vous verrez  que changer nos habitudes semble difficile de prime abord. Mais en y allant à son rythme, et surtout avec une belle motivation, vous serez capable de grandes choses !


Alors, on se dit à bientôt pour en parler chez nous autour d’un bon burger ou d’une pizza raw… On vous voit saliver !


À très bientôt !

09 86 12 73 48

Sweetrawmance_symbol.png

suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram

83 rue Daguerre 75014 Paris, France

Copyright 2020 @ sweetrawmance